yonathan

Tous les chemins mènent à l'homme !

02 octobre 2011

Chrétiens faites fonctionner votre scanner !

« Aimez ses frères comme soi même » Voilà un beau et généreux précepte évangélique ! Un discours facile et connu par cœur qu’il serait tant de mettre en forme !  
J’ai parfois l’occasion de redire que si l’on choisit ses amis, dans bien des situations, parti politique, syndicat, club, association... il est un  lieu, l’Église, où l’on ne choisit pas mais où l’autre nous est donné comme un  frère ou une sœur ! Et vivre en frères mon Dieu que c’est compliqué !
Il y a un peu plus de  20 ans j’ai découvert que la haine ne s’était pas arrêtée à la porte de l’Église ! Je la voyais entrer, jetée sur le dos d’un homme courageux et juste, montré du  doigt haineux de la vindicte populaire et « catholique » qui  déclencha le même « Ecce homo », (Voici  l’Homme)  que jadis Pilate le romain, utilisa pour présenter à une foule tumultueuse, le Juste bafoué, couronné d’épines ! Dieu est en « manque » d’amour, en attente tant qu’une seule de ses créatures est humiliée et dégradée !
Aujourd’hui rien à changer ! Cet opposé à l’Amour, qu’est la haine, demeure toujours  là, parfois  contenue, parfois en train de se nourrir sournoisement et parfois explosive et blessante dans toute son  horreur !
Aimez l’autre, celui avec qui en définitive je ne partage qu’un air lointain, c’est facile !
Aimez le « proche » celui qui mange sous mon nez,  qui me donne à respirer sa propre effluve mêlée à  l’air ambiant, ou celui qui vit à côté de chez moi, qui fréquente la même église que moi là , c’est une autre paire de manche !

Certes la terrible empreinte du meurtre de Caïn et Abel porte l’ ancestrale haine entre frères ou voisins. Et de nos jours au moins 2.000.000 de femmes sont victimes de violence conjugale en France. 400 meurent sous les coups de leur conjoint chaque année, soit plus d'une femme par jour ... (Droit de Savoir, mars 99, TF1) « Loin d'être marginale, la violence envers les femmes est un «phénomène universel qui persiste dans tous les pays du monde, et les auteurs d’actes de violence sont souvent bien connus de leurs victimes», rappelle un rapport de l’OMS ! Et je ne parle même pas de la violence  à l’encontre de l’enfant le plus souvent dans l intimité même de la famille !
Dans notre Église cette haine empêche la communion ; nous pleurons !  Elle empêche le dialogue: nous regrettons .. je ne parle pas du dialogue interreligieux et de l’œcuménisme mais  du  dialogue entre frères de proximité !
Des groupes à tendance hégémonique, distillent leur poison de domination. Ces « possédant » (la vérité) n’entendent rien d’autre que leur raison, envahissent  le terrain pastoral comme la mauvaise herbe, tentent de subjuguer et détourner à leur unique profit. Pire ils déstabilisent par des  méthodes violentes et pernicieuses les acteurs pastoraux et désespèrent les conciliaires  laïcs ou ordonnées ; ces derniers étant de surcroit délaissés, abandonnés, parfois sacrifiés sur  le fameux autel du bénévolat ! Des vallées entières sont aux mains de la pensée unique !  Des espaces  sont délaissés abandonnées à  d’autres mains qui  se targuent d’une expertise... considérée pourtant ici et là de sectaire ! Il y a de quoi  sonner l’alerte, oui ! Car nul n’est  dispensé de comprendre  les rétrécissements, les enfermements, les absolutismes pire que tout relativisme !  Mais il n’y pas de quoi désespérer tant qu’il existe des militants  dans des « espaces ouverts » au questionnement,  à l’écoute,  au dialogue. Ils refusent d’envisager une nouvelle évangélisation sans  discernement critique, «  en quoi l’évangélisation sera-t-elle nouvelle ? » crie le groupe Jonas ! Ou qui refuse de  s’abonner à la soi-disant carence de la transmission de la foi !  en quoi la foi serait  mécaniquement le résultat d’une transmission comme des petits pois en conserve !

ritglop 009Pas de quoi désespérer tant que nous vivons dans un  brassage de populations aux mélanges inédits, tant que nous pouvons parler de multiculturalisme, caractéristique des générations  actuelles  qui ne risquent  plus, ou moins, les dérives passées de l’exclusivisme, des racismes ordinaires, des intolérances dévastatrices !  Les nouvelles générations nous surprennent !
Pour elle le retour à la Source, illustrée par la fameuse question « dans cette situation que ferait Jésus ? » est bénéfique et éloigne des dogmatises, des absolutismes et de tous les prêts-à-penser ! Elles portent en elles cette espérance, cette Bonne Nouvelle d’un monde où la haine contre le frère contre le proche recule !
« Ce qui définit un homme ce n’est pas sa couleur, sa race ou sa religion, où sa sous-Église, « celle de Pierre ou  de Paul » mais c’est son  cœur. Les cœurs mis en vibrations pour  trouver une harmonie comme  on  scanne  les canaux  pour capter une  émission !  Chrétiens faites fonctionner votre scanner !  

Posté par yonathan à 23:37 - Bonne Nouvelle - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    ...encore faut-il s'aimer suffisamment soi-même....

    Posté par JodeVienne, 04 octobre 2011 à 09:04

Poster un commentaire