yonathan

Tous les chemins mènent à l'homme !

01 juillet 2015

Un week-end pas comme le autres (3)

Et le lendemain, dimanche, puisque Luc avait dit "tope là!" quand je lui ai proposé d'assurer l'homélie, nous avons bien entendu que "Jésus lâche son agenda ! "

Alors nous, ne serions-nous donc pas capables de lâcher le nôtre? De lâcher prise ? Pour nous ouvrir à l'autre, à l'événement, simplement, cette vie plus forte que toutes les conventions et prudences, que tous les dogmes et pseudos acquis ?  Lâcher prise aussi pour faire confiance, et ne pas être persuadés  que nos savoirs, nos antécédences,  nos prérogatives et nos dons qui ont chacun leur revers, autoritarisme, fourberies,  séduction, et 'malineries' diverses, déterminent  l'avenir. 

Liberté ! Le mot a retenti dans  un texte  proposé  par les parents  de Tao, le baptisé du jour.  Luc l'a choppé au passage (le mot pas Tao!) … pour redire combien nous étions libres, de nature ! Liberté voulue par Dieu : jamais obligés de répéter ou reproduire mais produire du neuf, du nouveau adapté  à l'heure présente ! Nous ne sommes pas au  service du temps, ni du sabbat, mais le temps et le sabbat est à notre service!

Luc nous a rappelé l'importance du chemin : y demeurer assis c'est faire preuve d'une sacré  fainéantise, le traverser, le parcourir, oser ensemble sur le chemin … est  une étonnante hymne de l'appel à la vie !

IMG_75822227Et enfin, Luc avec  force et conviction a supplié  chacun de savoir dire à l'autre "je t'aime !" … A  écouter les réactions  au verre de l'amitié qui a suivi, je vous jure qu'il a fait mouche !

Je me suis laissé dire qu'il  avait raison, de quitter les paroles convenues et  incantatoires du aimez-vous les uns les autres… Pour signifier, que souvent  nous vivons  déjà de cet amour, qu'il  est bel et bien présent, mais que l'important consiste à regarder l'autre  pour lui dire.. lui dire que je l'aime !

J'avais présenté Luc au  début de la célébration. J'ai dit  à peu près ceci: Luc est  un béninois… de Craponne… Un frère et un diacre qui  sera bientôt ordonné. Qu'il est étudiant. Que son travail concerne la réalité de "l'autorité" et de la responsabilité, sous le double prisme de l'Afrique et de F de Sales. Nous avons sacrément besoin de cette réflexion tellement nous confondons ici et là autorité avec autoritarisme !  OK c'est toujours 'auto'… mais ce n'est pas les mêmes cylindrées !

Luc je transcris ici  des paroles  que  j'ai entendues à l'issue de la célébration mais aussi un courriel reçu en début d'après midi, signé d'un paroissien : "cette célébration : quelle belle pédagogie/catéchèse où tout est expliqué simplement avec le vocabulaire actualisé de l'évangile ! L'homélie du père Luc était très belle et passionnante : quel talent oratoire ! Il a de l'avenir : souhaitons-lui bonne réussite dans la voie qu'il s'est fixée.  Amicalement."

P_LucLuc  je ne relate pas cela pour te faire rougir… mais simplement par ce qu'il  faut savoir dire entre frères, mille et  une choses, même et surtout… quand  elles sont belles et chargées d’avenir !

Alors merci pour tout ce week-end partagé  ici dans la simplicité.   

Te voilà dans la perspective du 8 août ! Toi et Oscar.

Alors en ce temps favorable nous serons en communion.
La "mise"  de ce jour-là sera énorme, en espérance ! Vous pensez bien que ce n'est pas maintenant que l'ancre de l'espérance va s'affaiblir ! Les eaux parfois tumultueuses qui vous ont fait naviguer de la Source à cette île de l'Ordination, n'auront fait que renforcer vos convictions,  vos  manières  d'oser l'Evangile  pour  le chemin, la liberté,  la piste : merci pour ce  bonheur !  

Posté par yonathan à 08:44 - Réaction événement - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire